La tête hors de l'eau, Dan Fante

Parution le 26 novembre
Collection PULSE



EN QUELQUES MOTS
Voici la réédition en Pulse de LaTête hors de l’eau, titre sorti en 2001, désormais épuisé chez Christian Bourgois et 10/18. Après Rien dans les poches, Bruno Dante revient chez 13e Note pour de nouvelles aventures à Manhattan.

Le livre
Bruno Dante, l’alter ego de Dan Fante, s’est mis sérieusement au boulot. Dans ce roman, il semble désintoxiqué : pas la moindre goutte d’alcool ni la plus petite ligne de cocaïne, trois séances hebdomadaires chez les Alcooliques Anonymes. Employé dans le télémarketing, Bruno devient un as pour fourguer du matériel informatique à des gens qui n’en ont pas besoin. L’intérêt « sociologique » du roman tient largement à la description de ce monde du travail délirant : les patrons et les autres employés de l’entreprise sont tous d’anciens alcooliques et drogués qui, eux aussi, assistent avec ponctualité aux réunions des Alcooliques Anonymes. Curieusement, cette boîte est « number one » dans son secteur d’activité, car il y règne une compétition implacable et une discipline digne d’un centre d’entraînement des marines. On y voit évoluer un Bruno Dante ponctuel et acharné à la tâche, battant tous les records de contrats décrochés en une seule journée… jusqu’au jour où il tombe amoureux de Jimmi. Cette beauté irano-mexicaine, accro au crack et à l’alcool, va le faire rechuter dans une spirale infernale. 

L’auteur
Né en 1944 à Los Angeles, Dan Fante, fils du grand écrivain John Fante, entama sa carrière littéraire à 45 ans, fort d’une expérience approfondie de l’alcoolisme. 13e Note a publié ou publiera en traduction l’ensemble de sonoeuvre, de ses romans : Régime sec (2009), Limousines blanches et blondes platine (2010), Rien dans les poches (2011), La Tête hors de l’eau et En crachant du haut des buildings (2012 et 2013), à ses recueils de poèmes : Bons baisers de la grosse barmaid et De l’alcool dur et du génie (2009 et 2010), en passant par ses pièces de théâtre,Don Giovanni et The Boiler Room, à paraître ensemble en 2013 sous le titre Le Bal des ardents. Dan travaille actuellement à une adaptation de Régime Sec pour la télévision américaine. Après quelques années passées à Sedona, en Arizona, il est revenu en 2011 dans sa ville natale, Los Angeles, ou il vit avec son épouse, son fils Michelangelo Giovanni et son bouledogue anglais. 

Le traducteur
Jean-Pierre Aoustin a traduit pour de nombreuses maisons d’édition : Mercure de France (Julian Barnes, divers auteurs indiens), L’Olivier (Adam Haslett), Flammarion (Alain de Botton), Christian Bourgois (Philip K. Dick)...



« Pour sortir de l’enfer, il reste l’humour et l’écriture : ça tombe bien, Dan Fante a une forte propension au premier et un réel talent pour la seconde. [...] il fait de son odyssée sur le fil [...] un petit chefd’oeuvre d’émotion. »

(Bernard Quiriny,Chronicart)



110x180mm
240 pages
8 euros